Le BarCamp, was ist das ?

Barcamp

Pour le premier billet que je publie sur ce blog, j’aimerai donner quelques infos sur le phénomène BarCamp.

Aperçu du 1er BarCampAlsace - Crédit photo : strasbourgsansfilsSi vous êtes un surfeur aguéri, ou que vous fréquentez la sphère entre-prenariale alsacienne (ou parisienne, si vous habitez dans les Territoires Outre-Vosges) , vous avez peut-être déjà entendu parler de ces réunions improvisées d’entrepreneurs, de mordus d’informatique et de spécialistes du web.

J’ai pour ma part eu la chance de participer aux trois BarCampAlsace ainsi qu’au BarCampFrankfurt et je dois admettre que le phénomène m’a conquis. Je consacrerai donc prochainement quelques billets pour expliquer :

Pour expliquer le phénomène, j’aimerai citer ici Franz Patzig. Franz, auteur du Blog franztoo.de, a co-organisé les BarCamp à Francfort, à Cologne et à Shanghai.

Sur son blog, il donne un résumé plutôt bien fait du phénomène BarCamp que je me suis permis de traduire ici. Il s’agit ici d’une libre adaptation du texte de Franz. Les liens à la fin de l’article pointent vers des sources en langue française (si disponible).

L’article original “Was ist eigentlich BarCamp?” se trouve ici.

Génèse et Histoire (toute récente) du phénomène BarCamp
Foocamp - Crédit photo : Julianbleecker

Depuis 2003, Tim O’Reilly (le fondateur d’O’Reilly Media) organise chaque année un Foo Camp. Cette manifestation réunit une sélection de « penseurs du web » et d’innovateurs pour un brainstorming qui dure tout un week-end. Il n’y a pas de planning pré-établi, aucune structure mais une pelouse pleine de tentes – les conditions idéales donc, pour échanger dans une ambiance propice à la créativité.

En 2005, alors qu’ils revenaient d’une de ces manifestations, Tantek Celik, Ryan King (sur) et Chris Messina et/ou Andy Smith (là, je suis moins sur) ont eu l’idée d’utiliser un concept similaire pour organiser n’importe quelle autre manifestation « ouverte ».La raison de cette décision était que Tantek Celik n’avait toujours pas reçu l’invitation pour les manifestations auxquelles il avait assisté les années précédentes (lire toute l’histoire (anglais)).

FooCamp - BarCamp : quelle différence ?
Foo = Friends of O’Reilly
Foo et Bar = Variables métasyntaxiques utilisées en informatique, Plus d’info ici.
Les termes Foo Camp et BarCamp constituent des jeux de mots à double sens. Le terme BarCamp est utilisé pour désigner le mouvement BarCamp. Il existe de nombreuses déclinaisons de ce terme comme DemoCamp, HealthCamp, WineCamp etc. Leur point commun est qu’ils suivent tous les quelques règles de base du BarCamp. Toutefois, le BarCamp n’est pas sensé être un concurrent du Foo Camp.

.

L’idée de départ évolua dans la tête de ses créateurs et quelques semaines plus tard, elle fut mise en pratique. Le BarCamp était né. Le premier BarCamp eut lieu du 19 au 21 août 2005 dans les locaux de SocialText à Palo Alto. Une fois de plus, c’est la Californie qui fut précurseur.

A partir de ce jour, le mouvement BarCamp s’est répandu à travers le monde à une vitesse incroyable. La première année, il y eut 5 BarCamp. En 2006 on comptait 87 Camps répartis sur presque tous les continents. On ne sait pas aujourd’hui quand le mouvement s’arrêtera. Apparemment, ce type de manifestation a touché un point sensible.

En France, il y eut des BarCamp à Paris, Strasbourg et Brest. Nantes et Montpellier sont en préparation. Le monde germanophone vit surgir des BarCamps à Berlin, Zürich, Vienne, Cologne, Nuremberg, Klagenfurt et plus récemment Francfort. D’autres sont en préparation.

L’invasion des BarCamp - Crédit photo : Franztoo

Organisation et déroulement d’un BarCamp
Organisé par des enthousiastes pour des enthousiastes un BarCamp réunit tous ceux qui souhaitent apprendre et transmettre un savoir dans un esprit d’ouverture. Ces rencontres sont très riches et épuisantes, ne serait-ce que par l’impressionnante quantité d’information que l’on y partage. Il existe également des concepts similaires au BarCamp, comme l’OpenSpace, mais ils sont plus structurés.

Un BarCamp s’organise à l’aide d’un Wiki (un site web librement modifiable par ses visiteurs). Sur le wiki sont centralisées toutes les informations nécessaires au bon déroulement de l’évènement. N’importe quel participant au BarCamp peut ajouter des infos, ou les rectifier de manière collaborative.

Les BarCamps vivent grâce à leurs participants. Rien n’est planifié, il n’y a pas d’invitation et pas d’orateur prévu à l’avance. Les sessions sont votées et organisées le jour même après une courte session d’introduction pendant laquelle chacun se présente brièvement et se définit au moyen de 3 tags (mots-clefs). Les participants qui souhaitent animer une session, en présentent les grandes lignes. On compte ensuite les personnes intéressées et on attribue une salle en fonction du nombre obtenu. Il y a toujours autant de sessions en simultané qu’il y a de salles à disposition. Les sessions durent en général env. 30 minutes mais il est possible de faire une seconde session si le besoin s’en fait sentir. Tous les participants sont invités à garder une trace de la session visitée, à en parler sur leur blog ou à rendre le résumé accessible au plus grand nombre sous tout autre moyen à leur disposition. [SachaL: Le BarCampAlsace est légèrement différent: 50 min pour les sessions + jusqu’ici, le comptage n’était pas nécessaire pour la répartition des salles]

Le financement d’un BarCamp
En règle générale, l’évènement est entièrement financé par des sponsors. Ceux-ci prennent en charge la mise à disposition de locaux, l’accès à Internet, les repas, etc. mais aussi (si besoin) la possibilité de passer la nuit dans les salles de réunions. Beaucoup d’entreprises ont compris l’intérêt de soutenir ces évènements Open Source. L’accès est gratuit pour tous les participants.

En particulier aux USA, les BarCamps ont une orientation très locale. Cette particularité est du d’une part au fait que la « masse critique » de participants est plus concentrée, c’est à dire qu’il existe plus d’entrepreneurs, de programmeurs et de geeks au même endroit. D’autre part, il s’avère qu’aux USA, les gens sont tout simplement mieux « connectés » les uns aux autres. Tim Bonnemann est chef de projet en Allemagne et co-initiateur du premier BarCamp allemand à Berlin. Résidant actuellement à San José, il a également réussit, grâce au concept des lundis du web, à promouvoir le principe du réseautage en Allemagne ainsi que la collaboration transatlantique. Les lundis du web ont lieu régulièrement dans plusieurs villes, notamment à San Francisco, sous le même nom. Quelques lundi du web se tiennent également sur SecondLife. [SachaL: Je consacrerai prochainement un article aux “Lundi du web”]

Les personnalités du BarCamp
Les personnes les plus connues du mouvement BarCamp sont Chris Messina et sa compagne Tara Hunt. Ils sont un peu les ambassadeurs du mouvement et ont les voit sur les BarCamps à travers le monde. Cependant, les BarCamps appartiennent à tout le monde. Et toutes les personnes qui sont prêtes à transmettre leur savoir et à contribuer/participer au mouvement de quelque manière que ce soit sont les bienvenus.

Les Règles du Bar Camp
S’il existe peu de règles, il est cependant préconisé de s’y tenir. Elles constituent l’épine dorsale du concept et ont été créés à l’origine en parodiant les règles du film « Fight Club ».

  • Règle N°1 : Parlez du BarCamp autour de vous
  • Règle N°2 : Parlez du BarCamp sur votre blog
  • Règle N°3 : Si vous voulez animer une présentation, écrivez son sujet ainsi que votre nom sur le tableau, à l’entrée du BarCamp
  • Règle N°4 : Présentez-vous en 3 mots-clef
  • Règle N°5 : Autant de présentations en simultanné que possible
  • Règle N°6 : Aucune présentation programmée à l’avance, pas de touriste
  • Règle N°7 : Les présentations dure aussi longtemps que nécessaire sauf si une autre présentation est prévue dans la même salle
  • Règle N°8 : Si c’est votre premier BarCamp vous DEVEZ faire une présentation (ok, vous ne DEVEZ pas vraiment, mais trouvez quelqu’un avec qui présenter, ou au moins posez des questions et soyez un participant actif)

Quelques liens :

Les personnes :

Le Logo BarCamp

Vidéos :

BarCamp San Francisco
BarCamp SF
BarCamp Austin
BarCamp Austin
BarCamp - Chris Messina & Tara Hunt on Mobile Mondays
Tara & Chris

Click & Enjoy !


Tags: , , ,

7 commentaires à “Le BarCamp, was ist das ?”


  1. 1 Franz PatzigNo Gravatar 10 juin 2007 à 18:52

    Quel honeur! La premiere traduction d’un article j’ai ecrit. Mon français est un peu “rouillé” mais je peux bien lire qu’est ce que tu as écrit. MERCI!

  2. 2 leGizzNo Gravatar 15 juil 2007 à 19:35

    Superbe article, ça vient compléter ce que tu nous a dis samedi :)

    A bientôt

  3. 3 MiKENo Gravatar 16 juil 2007 à 0:15

    Et ça donne envie : dommage que je ne puisse être à celui du 25 août mais vous êtes cordialement invités au TequilaCamp, chaque soir, chez moi ;o

  1. 1 Innovateurs alsaciens, à vos agendas ! | Yoann NUSSBAUMER Pingback dans 19 jan 2008 à 18:06
  2. 2 Archives : 2010 mars 13 - :: SachaL :: Pingback dans 13 mar 2010 à 2:10
  3. 3 BarCamp Bodensee International » Olivier Wenger Pingback dans 13 mar 2010 à 20:43
  4. 4 Connected Life | Usages et prospectives Pingback dans 18 jan 2014 à 14:56

Laisser un commentaire




Your feed could not be retrieved at this time. Try again later.

Abonnez-vous !

Indiquez votre e-mail

Je soutiens

BarCampAlsace


© 2007 - Propulsé par Wordpress - Thème & Icônes : K2 et N.Design Studio - Adaptation : SachaL
RSS Articles RSS Commentaires Connexion
Fermer
Envoyer par e-mail

Erreur de la base de données de WordPress : [INSERT command denied to user 'dbo205593602'@'212.227.114.148' for table 's2_slim_stats']
INSERT INTO s2_slim_stats ( `remote_ip`, `language`, `country`, `referer`, `domain`, `searchterms`, `resource`, `platform`, `browser`, `version`, `dt` ) VALUES ( "839976788", "en-us", "", "", "", "", "/2007/06/09/le-barcamp-was-ist-das/", "-1", "34", "", "1412084916" )